Les objets de numerunique

Une poignée 2D
10/11/2022

2D c'est à dire avec deux degrés de liberté : translation et rotation.

La photo ci-dessus est celle du premier prototype qui a permis de valider notamment le système innovant de blocage en translation et en rotation par appui décalé, à droite sur la glissière et à gauche sur le curseur (pièce blanche imprimée en 3D visible sur la glissière de gauche sur la photo ci-dessus). Cette poignée 2D est en effet prévue pour une installation verticale et son poids va se reporter sur le coin du curseur renforçant le coefficient de frottement sur les glissières. L'idée de ce dispositif s'inspire de la technique "pied-main en opposition" utile lorsqu'on pratique l'escalade.

Physiquement, comme la poignée est immobile, la somme des forces qui s'y appliquent est nulle. Sur le schéma de principe ci-dessous, cela implique que le poids (en noir) est compensé par la somme (en violet) de la réaction du bord de droite (en vert) et par celle sur le curseur (en rouge).

Vu comme cela c'est beaucoup plus clair n'est-ce pas ? :-)

D'autres détails de la conception de cette poignée 2D passent sans doute inaperçus.

Par exemple, et c'est sciemment voulu, la section de la poignée est un octa-décagone (régulier bien sûr). Le choix d'un polygone à 18 cotés plutôt que celui d'un cylindre est prévu pour une meilleure préhension de la poignée. Et 18 parce que c'est 360/20 (évidemment).

Plus visible, quoique discret, les sections des extrémités de la poignée de sont pas planes mais épousent le profil d'un cercle concentrique à celui de la projection du disque auquel elle est fixée. Plus qu'une simple intention de design agréable, cela permet de les aligner avec les profils des supports de la poignée qui sont nécessairement adaptés à sa rotation…

Tout ça c'est bien mais cela ne répond pas à la question essentielle : à quoi ça sert ?

A servir de point fixe pour des exercices de kiné destinés à réparer une épaule dont la tête de l'humérus est décentrée ou, en préventif, en prévenir le décentrage.

Ok, mais alors pourquoi contrôler deux degrés de liberté pour cette poignée ?

La translation permet de s'adapter à la fois à la taille des utilisateurs et à l'angle de traction que l'on souhaite pratiquer. La rotation permet de contrôler l'angle selon lequel on souhaite pratiquer la traction sur la poignée.

Les graduations sont un simple repère pour gérer une progression ou reproduire le contexte d'une session à l'autre.


Précédent | Suivant